Pages

De la maison de mes grands-parents, je me souviens du bruit de la porte du placard à casseroles devant lequel nous avons joué pendant des heures, je me souviens de l'ouvre-boîte électrique Moulinex accroché au mur, je me souviens de l'odeur des crêpes du mercredi midi, je me souviens de la petite salle de bain bleue et de sa fenêtre qui donnait sur le jardin, je me souviens du goût de la chicorée et des noisettes que je faisais flotter dedans, je me souviens du temps qui s'éternisait lorsque malade et allongée dans le canapé je regardais les oiseaux aller et venir sur le rebord de la fenêtre de la maison d'en face, je me souviens des envolées sur la balançoire, je me souviens des siestes dans le petit lit en rotin, je me souviens de mes dessins aimantés sur la porte du frigo, je me souviens du parasol aux grandes fleurs oranges et marrons que nous transformions en cabane, je me souviens de la cueillette des fraises des bois derrière la maison, je me souviens des petits pains au chocolat qui sortaient du four, je me souviens du sablier que je surveillais pendant la cuisson des oeufs à la coque, je me souviens des parties de petits chevaux avec la voisine, je me souviens qu'elle me disait que les voitures que je dessinais ressemblaient à des pots de yaourt à l'envers, je me souviens que je riais pour ne pas paraître vexée, je me souviens... je me souviens... je me souviens...

J'avais l'impression que ça ne s'arrêterait jamais mais la maison sera bientôt vide. Je me souviens et j'espère me souvenir pour toujours.

10 commentaires:

Nazca a dit…

J'ai une larmouillette...
je me souviens aussi et me dis que cette époque est bien passée mais que je peux encore et tjs profiter de mes papitos et maminas d'amour*
Merci pour cette balade dans le temps*si bien récité...

Virginie Z' a dit…

Tes mOts raisonnent Audrey ♥ J'ai fermé les vOlets de cette maison il y a deux ans et je me souviens encOre... Douces pensées ♥

clémence a dit…

Bien sûr que tu te souviendras toujours...jolis jolis mots!

Audrey JEANNE a dit…

C'est très précieux d'avoir de beaux souvenirs d'enfance même si c'est triste quand ils s'éloignent un peu.

Crapaud Poilu a dit…

On s'en souvient éternellement, et peut-être que comme moi tu y reviendras souvent en rêve... Une atmosphère, une couleur, un motif de papier peint, une odeur t'y ramèneront sans que tu t'en rendes compte, ces souvenir font partis de nous et nous ont construit, que la maison existe encore ou non. Celle de mes grands-parents à été rasée à la fin des années 90, comme tout le quartier d'usine de Dives sur mer, pour laisser place à des résidences neuves de "Port guillaume", je n'ai jamais pu, jamais voulu y retourner, pour ne pas superposer d'images à celles de mes souvenirs...

miss thelma a dit…

on a beau se dire que c'est "normal" que ces moments s'eloignent, que ça devait arriver un jour etc...mais c'est souvent un sacré pan de notre enfance, de notre vie, de nos souvenirs qui s'en va...
emouvant...

Triskell a dit…

Il faut que tu te procures le livre de Perec qui porte ce titre, et dont tu peux lire des extraits ici http://ateldec.chez.com/00002000/
Ce n'est pas ton époque (ni la mienne...) mais cela te parlera sûrement.
Nous avons tous notre bagage de souvenirs, tantôt lourd, tantôt léger...Parfois ça nous faire sourire, et parfois ça nous fait pleurer.

Audrey JEANNE a dit…

Je l'ai lu il y a longtemps, j'ai eu ma période Perec. Mais ça me donne envie de m'y replonger...

La Rimule a dit…

Des souvenirs plein la tête... pour la vie.
Mais c'est bien aussi quand on peut garder quelques souvenirs (vaisselle, meubles...). Moi j'étais trop jeune à ce moment là et je n'ai rien eu du "partage". Mais il me reste des souvenirs plein la tête ! Ouf !

La Belette de la Marmotte a dit…

Comme ces mots et ces souvenirs me parlent, surtout en ce moment... Dans quelques semaines, la maison de ma grand-mère sera elle-aussi vide et les souvenirs s'éparpilleront peut-être...