Pages

Etre caennaise



Vous ne le savez peut-être pas mais j'habite à Caen. Si je ne l'évoque que rarement, c'est parce que je n'aime pas vraiment cette ville. C'est plus fort que moi mais je vois surtout ses défauts. Je pourrais bien sûr aller vivre ailleurs mais j'ai un tas de bonnes excuses en réserve pour ne pas le faire (pour l'instant).
Caen fut une très belle ville mais elle a énormément souffert lors des bombardements de la seconde guerre mondiale. Presque 70% de la ville a été détruite et les choix architecturaux fait pendant la période de la reconstruction n'ont pas été du meilleur goût, en tous cas pas du mien c'est certain.
Ces derniers jours, avec le soleil revenu, j'ai chaussé mes nouvelles espadrilles roses à lacets et je me suis promenée des heures durant dans les rues de ma ville pour trouver ce qu'il y avait de beau en elle et nous sommes un peu réconciliées.

Pour ceux que ça intéressent, vous pouvez trouver ici des photos des bâtiments qui ont été détruits par les bombardements.

3 commentaires:

Fête des Gamins a dit…

Les photos sont très jolis ;-) Je comprends ce que cous écrivez... nous hésitons à déménager... il y a tant de raisons pour rester ici mais il y a aussi tant de choses qui m' ambète, comme l'architecure des maisons, de la construction des appartements partout, beaucoup de choses laids en Belgique; il n'y plus d'espace ouverte ici...

Je vous souhaite un belle journée ;-)
Dina

Triskell a dit…

Eh bien moi je trouve ces photos très émouvantes. Comme Le Havre ou Saint Nazaire, Caen souffre d'une réputation imméritée.
Va en banlieue parisienne, je t'assure qu'il y a bien pire.

Audrey JEANNE a dit…

Je ne doute pas qu'il y ait bien pire... Je lorgne plutôt sur ce qu'il y a de mieux ;-)